"Rien, n’est permanent, sauf le changement."
Héraclite d’Ephèse (540-470)

T.O.C

cabinet de psycotherapie-thérapies brèves- PNL- EMDR- julie coudor- bourg st andéol- CNV- Therapie strategique- systémique thérapie des traumatismes-07700

Mais d’où vient ce TOC ?

 

La recherche n’a pas totalement élucidé la cause du TOC, mais comme dans beaucoup de troubles, il s’agirait d’une combinaison de plusieurs facteurs d’ordre biologique, psychologique et sociale.

 

Il n’est pas rare de retrouver plusieurs générations d’individus souffrant de TOC dans une même famille .Généralement, le TOC apparaît graduellement. Il peut y avoir un déclencheur, comme un changement de vie (même heureux, comme un mariage) qui augmente notre sentiment de responsabilité dans la vie, ou un traumatisme (un accident, par exemple).

 

Les scientifiques offrent une explication neurobiologique des TOC; en effet, ce trouble trouverait sa source dans le cerveau, et plus précisément au niveau de l’amygdale, le centre de la peur. Les scanners montrent bien des différences entre les cerveaux des gens qui souffrent de TOC et ceux qui n’en souffrent pas. Ce qui est assez intéressant est de constater qu’après une psychothérapie, la configuration du cerveau change, et que le TOC se soigne!

Les obsessions plus communes chez les gens qui souffrent de TOC sont :

 

​- La peur de la contamination (saleté, virus, germes, fluides corporels, excréments, etc)

 

​- Les doutes concernent les préjudices et les risques (ex : « Ai-je bien fermé la porte? », « Ai-je bien éteint le gaz? »)

​- Les inquiétudes excessives concernant l’exactitude, l’ordre ou la symétrie, les pensées ou les images à caractère sexuel ou le besoin excessif de faire des provisions.

 Les compulsions les plus fréquentes dans les TOC sont :

- La vérification (ex : le gaz, le robinet, la porte, les volets)

Le rituel mental (ex : répéter mentalement un mot spécial ou une prière)

--La classification des objets, une façon particulière de ranger ou compter.

 

Certaines compulsions vont de paire avec certaines obsessions. La combinaison la plus fréquente concerne l’obsession de contamination de germes ou fluides corporelles avec la compulsion de se laver et se nettoyer.

.

Alors, et si on travaillait ensemble ?